Geraldton est une grande ville située à 400 kilomètres au nord de Perth. Nous avions pensé pouvoir y trouver du travail, au lieu de cela, nous avions fait un long Helpx.

Faire du HelpX à Geraldton

Nous avions pris la décision de nous poser quelques semaines dans la ville de Geraldton pour tenter de trouver du travail. Pour faire notre recherche sans dépenser notre argent dans des hôtels ou autre, nous avions trouvé un autre Helpx.

Nous avions passé ces deux semaines chez Mickaël et Penny. La différence entre notre première expérience et celle-ci fut totalement différente.

Cette fois-ci, nous vivions dans une maison et de ce fait, nos tâches n’étaient plus les mêmes. Plus d’animal à nourrir où de restaurant à tenir. Là, c’était plutôt le bricolage… Et le ménage.

Mick était ingénieur dans une mine. Il a eu un accident, et il est maintenant handicapé. Une de ses jambes a perdu sa mobilité. Ils pouvaient vivre confortablement avec l’argent accumulé avec le travail de Mick. 

Penny quant à elle fait un élevage de chat. Deux chatons sont arrivés peu avant notre départ. Amoureux des bêtes, ils avaient également un chien et gardaientt régulièrement celui d’un ami. Pot de colle, ils m’ont un peu embêté lorsque je bricolais. 

Ils pratiquaient en compétition le billard. On a eu le droit à quelques cours. Ils avaient trois enfants et ils avaient un locataire qui louait une chambre.

La communication avec Mick était compliquée. Il avait de grosse difficulté à comprendre mon accent.

Ils aimaient beaucoup faire du bricolage dans leur maison, par contre le ménage ce n’était pas leur première obsession.

Nos tâches

Ce qui était bien avec Mick, c’est qu’il aimait enseigner ce qu’il savait sur l’art du bricolage. J’ai pu apprendre quelques astuces bien utiles.

J’ai appris enlever la rouille à la ponceuse, repeindre une longue poutre en bois, se servir comme il faut d’une pelle.

Avec Claire, on a mis à niveau un terrain pour y poser des dalles.

Ils voulaient construire un banc. Nous y avons participé, mais nous n’avons pas vu la fin.

Pour le reste, c’était moins glorieux. On était assigné aux ménages. Il fallait faire régulièrement la vaisselle, nettoyer les pièces, la cuisine. Le plus dur fut le nettoyage du garde mangé. En effet, il était totalement mal rangé et depuis plusieurs mois. Beaucoup de produits avaient périmé et il était habité par d’odieuses araignées. On avait dû faire le tri, tout nettoyer puis ranger de nouveau.

La recherche de travail à Geraldton

“C’est la saison basse, il n’y a pas de travail en ce moment”, cette phrase nous l’avions si souvent entendu pendant notre périple.

Étant donné que nous étions en ville, nous recherchions du travail dans les bars, les restaurants, les hôtels. 

Pour ma part, j’avais passé ma white card (licence pour travailler dans les chantiers), ainsi que la licence pour vendre de l’alcool. J’avais toutes les chances pour obtenir un travail.

Nous passions nos temps libres en ville pour distribuer nos CV. On en a donné beaucoup.

Le peu de fois où l’on a réussi à parler avec un gérant, il nous disait que c’était la saison basse à Geraldton. Le mois de Mai-juin est la période creuse pour le tourisme dans la région.

J’avais réussi à obtenir un rendez-vous dans un restaurant qui servait des hamburgers, mais mon anglais n’était pas assez bon, je n’ai pas été retenu.

Claire avait obtenu eu un entretien dans une roadhouse à côté de Southampton. Elle aurait pu travailler là-bas, mais à raison de quelques heures par semaine ce qui n’était pas rentable pour nous. 

Après deux semaines, il était temps pour nous de reprendre notre route, d’autant plus que l’on ne se sentait pas si bien que cela chez Mick et Penny.

Visite de Geraldton

La ville de Geraldton est connue pour pouvoir faire du surf et du windsurf.

À part cette pratique, la ville est très peu propice aux touristes. En effet, l’économie de la ville se fait surtout grâce à un port de pêche. Ce port fait que la vue depuis la plage n’est vraiment pas terrible.

Nos sorties en ville, c’était surtout pour rechercher du travail et jouer à… Pokémon go.

Claire garde un très bon souvenir des cacatoès très présent dans cette ville. 

Un des soirs, nous avions pu assister à un magnifique coucher de soleil avec des couleurs incroyables. Ce genre de spectacle, on ne s’en lasse pas.

Grâce au site Helpx, nous avions pris contact avec une autre voyageuse qui voulait aussi visiter la côte ouest, pendant ses congés et cherchait un co-voiturage. Au fil des jours, elle a fini par devenir une amie. C’est dans le prochain article que l’on vous présentera, Katy.